Thaïlande on the road

-Samedi 22 juin-

Grace a Adli, je trouve le plan d’une fille qui part a Ayutthaya en voiture et qui cherche des passagers, pile le jour ou je dois y aller. Je la contacte, j’ai mon aller pour Ayutthaya.

Je croyais que c’etait juste pour l’aller, et en fait je rencontre Pra, la conductrice, Phol, son boss, et Luc, un francais vivant a Hong-Kong, interesses pour visiter Ayutthaya dans la journee.

J’ai passe une journee hallucinante!

Pra et Phol nous ont traités en invités et ont pris plaisir a nous initier a la culture Thai : ils se sont arrêtés pour nous faire découvrir leurs crêpes au sucre (filandreux, mix entre de la barbe a papa et de la paille), et d’autres specialites qu’on a decouvertes au resto. Les plats n’en finissaient pas d’arriver! Heureusement que le jus de noix de coco frais était la pour apaiser le piquant ^^
Sans parler des fruits frais, posés sur la terrasse au bord de la rivière.

 

Au resto avec Pra, Phol et Luc 🙂

La mousson nous accompagne!


Pra nous a conduit toute la journée dans Ayutthaya dans les ruines des temples (Ayutthaya est l’ancienne capitale de la Thailande). Genialissime, je l’aurais fait en velo sinon et ca aurait pas ete pareil. On a fait des offrandes a Buddha devant une statue d’un Buddha allonge un peu plus petit que Wat Pho. Avec, il y avait une vraie feuille d’or que les gens collent sur un petit Buddha. J’aime ce concept, si tout le monde s’y met, il sera recouvert d’or au fur et a mesure :)

C'est nous! :D

C’est nous! 😀

Les ruines d'Ayutthaya

Les ruines d’Ayutthaya

En repartant, on s'est arrêtés par chance au Palais éclairé à la nuit tombée. Magique.

En repartant, on s’est arrêtés par chance au Palais éclairé à la nuit tombée. Magique.

Ils m’ont amené à la gare en demandant le chemin en Thaï à des locaux. Je leur suis très reconnaissante à tous les 3 pour cette journée magique.

-Chiang Mai-

Nuit en train couchette d’Ayutthaya a Chiang Mai, seulement 40 minutes de retard, je m’estime chanceuse :) Ca fait du bien de me poser un peu seule, meme si c’est tres agreable de partager tous ces moments. Le train etait violent, mais j’ai reussi a dormir quand meme.

Je trouve un tuk-tuk et lui propose 80 Bahts (comme m’a dit Erica, la couchsurfeuse chez qui je vais) et il me dit « Non, 50 ». Il a pas du comprendre ce que j’ai dit, mais j’ai eu mon aller pour 50 Bahts!

Je guette le mini-bus vert, je monte dedans et je guette le tournant a gauche, puis les 3 feu-rouges, puis la station esso ou je dois appuyer sur le bouton et descendre. 3 Feux- rouges plus tard, pas de station Esso. J’aurai du deja le voir.. j’attends, finalement c’etait peut-etre 4 feux-rouges..?

La route est longue. Je leve la tete et regarde de l’autre cote de la route. Station Esso! Trop de bol. J’appuie, je descends, j’espere que c’est la bonne.
Erica vient me chercher en moto, et j’arrive dans un endroit hallucinant. Ils vivent a 6, allee de manguiers, tout en bois, ouvert, spacieux, piscine, des hamacs qui pendent, de la verdure. Parfait 😀

La maison d'Erica

La maison d’Erica

Le rez-de-chaussée

Le rez-de-chaussée

La chambre d'Erica, et mon lit pour une nuit

La chambre d’Erica, et mon lit pour une nuit

L’illusion de paradis est en fait de courte duree. Erica me dit de faire comme chez moi et ne s’occupe plus de moi. J’essaye de parler un peu aux autres, mais pas vraiment de répondant.. Elle est gentille hein, mais elle s’en fout.

Je glande toute seule, elle a disparu. Je prends les choses en main et me casse 2h dans un internet cafe pour mettre a jour ce fameux blog (oui oui, ca prend du temps).
Je rentre, je glande, ca me soule. Je suis a 15km de Chiang Mai, y’a rien a faire ici. La nuit tombe, on fait du yoga (un peu trop barré pour moi. Elle priait la déesse lune avec son énergie féminine quoi. Chacun croit en ce qu’il veut mais la c’etait un peu too much pour moi). Elle va dans la piscine, moi je tue le temps dans le hamac. Alors je vais dans la piscine, tiens y’a des grenouilles ^^. Elle va se coucher, je reste avec Yves, un mix entre Robinson Crusoe et Xavier Rudd. On parle spiritualite, voyages et vie en general pendant 2h. Ouf, c’etait inespéré. Je decide donc d’abréger mon sejour chez eux apres la nuit, et me revoila sur la route.

Sur la route!

 

 

Je continue mon voyage dans la montagne pour aller voir Doi Suthep, un lieu sacre ou se trouve une des reliques de Siddarta Gautama le Buddha.

Une infructueuse négociation..

Doi Suthep

 

 

 

Et ca c’est mon nom! Je l’ai ecrit sur le ruban qui entourera la pagode, en faisant une offrande évidemment ;)

Et ca c’est mon nom! Je l’ai ecrit sur le ruban qui entourera la pagode, en faisant une offrande évidemment 😉

 

 

 

 

 

 

La pagode de Doi Suthep

La pagode de Doi Suthep

Une -certainement fausse- réplique du Buddha d'Emeraude

Une -certainement fausse- réplique du Buddha d’Emeraude

-Chiang Rai –

Je change mes plans et pars pour Chiang Rai plus tôt que prévu, dans la guest-house « Chez Nous » franco-thaï. A la vue de la déco bien bretonne, je suis chez un Breizhois ^^

Apres d’amples péripeties que je continue de prendre avec le sourire (Je vois que j’ai progressé avec ma patience), je n’ai pas pu aller en transport public Thai a la Black House. Je sais meme pas ce que c’est, comme tout ce que je prevois, je prends juste des noms et ca me laisse la surprise de la decouverte totale. Bon bref, j’ai eu de la chance de pas me perdre dans la campagne, d’etre debrouillarde, et d’avoir rencontré des Thai sympas.

L’apres-midi, direction le temple blanc Wat Rong Khun, qui dechire tout. Interdit de prendre des photos a l’interieur et c’est bien dommage car les peintures sont d’actualite et futuristes : superman, batman, telephone portable, kung fu panda, avatar, Mickael Jackson, Elvis Presley, et dans les pupilles d’un dragon mechant immense, la tete de Ben Laden et de Georges Bush.

Le temple blanc

Le temple blanc

Accueillant isn't it?

Accueillant isn’t it?

La tisane de chrysanthème <3

La tisane de chrysanthème ❤

Un petit air du cimetière des éléphants

Un petit air du cimetière des éléphants

Le Temple Blanc

Cours de cuisine locale

Direction le marché local pour aller faire les courses et decouvrir des oeufs roses, de la pate de crevette dans des seaux entiers (imaginez des seaux de tapenade) et des tortues vivantes.

Et j’ai pas parle du massage thai qui déchire, dans tous les sens du terme. Si je voulais un massage relaxant, c’est raté. Ils connaissent bien tous les points douloureux ou l’energie est bloquee. J’ai douille, mais je suis ressortie zen.

4

Cuisine épicée mes amis! On est en Thaïlande!

Cuisine épicée mes amis! On est en Thaïlande!

Le marché local

Le marché local

Les mangosteens

Les mangosteens

 Pause bouquin sur la terrasse, en entendant les mangues mûres tomber de l'arbre.

Pause bouquin sur la terrasse, en entendant les mangues mûres tomber de l’arbre.

Chiang Mai

Retour a Chiang Mai, changement de bus en 1ere classe car l’ancien a eu un accident. Je retrouve ma petite mamie qui vend des « pha » et des brochettes de porc (j’en peux plus de leur porc bouilli).

Direction Wat Umong (Wat veut dire temple), monastere dans la foret. Site magnifique, grand, j’y vais un peu a l’aveuglette et attend dans le bureau d’accueil de meditation en planifiant deja un plan B si le moine m’a oubliée.
Ok pour 3 jours de meditation, il me donne des couvertures, une clé, et commence a s’en aller….. et je vais ou…? Il me montre un batiment, rdv dans 30 minutes changée en blanc.

1er cours aux cotes de Martine la canadienne, super geniale (prochaine destination le Canada..?), on s’echange les adresses mais elle partira le lendemain tellement c’est à l’arrache ici.
Le moine explique qu’il faut se concentrer sur sa respiration et nous montre cmt faire une marche meditative. Des questions..? Euh, pas pour l’instant. Il s’en va.

Je benis Martine d’etre la. Elle m’explique tout ce qu’elle a pu reperer en 2 jours de temps. La « cuisine », la pompe a eau, les lieux, la routine respectee « a la thaï (c’est a dire que y’en a une ecrite sur un mur mais c’est pour faire joli)… aucun moine ne s’est donne la peine de faire ca. Super l’accueil.

Je rencontre une Thai avec un accent anglais horrible. C’est un moulin a paroles. On se comprend pas, mutuellement. Belle illustration du dialogue de sourds.

Les horaires ne sont jamais respectes, on doit tout deviner, c’est pas du tout structuré, c’est ultra bruyant, j’arrive pas a mediter, les chiens ont hurlé a la mort toute la nuit, le gong a sonne a 3h35 au lieu de 4h, et les coqs chantent depuis ce moment la (des dizaines de coqs vivent ensemble sans se battre… qqn peut m’expliquer..? Ou alors c’est un harem de coqs. Ou est le pacha?)

On medite, on medite pas, c’est « up to you ». Premiers pas dans la religion bouddhiste. Ca reste une religion. Trop de rituels, trop de respect qui n’a pas de sens pour moi, j’y trouve pas vmt ma place. Moi qui pensais faire une retraite Vipassana.. Bon, le cadre est magnifique, c’est un zoo a ciel ouvert, et meme avec la diete d’apres-midi, j’ai mangé a ma faim.

Je laisse interieurement tomber au fur et a mesure. Encore 2 jours, ca va aller. Dommage que j’ai pas internet, j’aurais pu un peu planifier la Malaisie. Trop bruyant pour mediter. Paradoxal dans un monastere hein? Je pense rester dans ma chambre sur mon « lit » (je dors sur le sol, ce qui me vaudra des douleurs assez insupportables la derniere nuit) faire style de méditer, et pendant les pauses, aller me balader autour du lac.

Pigeon Land

Bon, j'avoue, la pause c'était juste pour la photo ^^

Bon, j’avoue, la pause c’était juste pour la photo ^^

Ma chambre

Ma chambre

Les grottes de Wat Umong

Les grottes de Wat Umong

La Thaï

La Thaï « moulin à paroles »

Le retournement de situation

Bon ben c’est la fete du slip. La bilingue moulin a paroles comprend rien a ce que je dis, alors je passe mon temps a sourire comme une debile et a faire des « oh! » et des « ah! ». Je comprends tres approximativement ce qu’elle me dit. Je sais pas pourquoi elle m’a prise en sympathie, elle m’a dit plusieurs fois qu’on etait amies. Si ca peut te faire plaisir OK mais j’ai pas la meme notion de l’amitie.

Bref, tout ca pour dire qu’apparemment il y a une celebration bouddhiste lundi que pour les thai. Je m’en fous, je pars lundi matin. La elle me parle de plein de trucs, je souris, je dis oui a tout, je rigole quand il faut rire. Et je comprends que je viens d’accepter de partir avec elle demain matin apres le petit dej pour aller visiter un peu Chiang Mai toutes les deux et qu’on ira chez sa soeur! Dans quelle histoire je me suis encore fourree! ^^

Je sais vraiment pas ce qu’elle en retire de partir un jour avant de sa meditation pour me faire visiter des trucs. Elle doit etre contente que quelqu’un l’ecoute? Pour la part d’exotisme de trainer avec une farang? Pour une preuve d’ouverture d’esprit? Ou parce qu’elle s’est investie toute seule d’une mission divine de faire de mon dernier jour en Thailande un jour fabuleux? Personne ne saura jamais.
En meme temps, ca m’arrange bien de partir un jour avant. Je sais pas ou je vais, je sais meme pas son nom (imprononcable) et je sais pas ou je vais dormir. Carpe Diem :)

Cadeau d’au revoir de Wat Umong : une meditation sur la respiration reussie (enfin reussi a rentrer en moi au bout de 2 jours!) et un gecko de 30cm de long sur une vitre.
A chaque piqure, je croise les doigts pour pas chopper la fievre Dengue. Je benis les moustiquaires.

« Pat » le moulin a paroles me fait une visite d’enfer de temples insoupçonnables, j’en suis tres surprise et son attitude reste un mystere pour moi.

« Pat » et moi, pendant cette journée.. incompréhensible.

Des moines en cire, plutôt réalistes. Sensation étrange.

Des moines en cire, plutôt réalistes. Sensation étrange.

Elle m’emmene dans des cafes d’amis a elle (un peu miteux mais elle m’a sorti de Wat Umong donc c’est que du bonus), me parle, me parle, me parle, je souris. J’ai progressé en diplomatie et en patience apparemment!

Puis j’aborde le sujet de la nuit. Je lui demande si ca derange pas sa soeur que je dorme chez elle ce soir. Elle me repond a cote de la plaque, sure d’elle. Je reformule ma question, elle me dit que sa famille est grande et qu’ils sont tous la. Je reformule ma question. Elle me dit que non y’a pas de probleme. J’insiste que je ne veux pas deranger. Elle me dit que dans son hotel il y a trop de moustiques (pourquoi elle me parle de son hotel alors que je suis censee dormir chez sa soeur..?). Elle insiste sur le fait qu’il y a beaucoup de moustiques dans son hotel et qu’elle peut pas m’herberger (hein…?). Je lui dis que je peux prendre une chambre dans un hotel y’a pas de soucis. La elle me fait non non non, tout va bien. (Je dois prendre ca comment?).

Bon. J’en ai marre de ce dialogue de sourd. Moi il me faut une reponse franche et j’en ai marre de lui servir de psy admirative de chaque exploit personnel realisés dans sa vie. Je lui dis et repete avec diplomatie et en reformulant plusieurs fois que je vais prendre une chambre d’hotel. -et la je vois un « fruit shake » a la mangue a 20 Bahts et je fonce en commander un- et vas-y qu’elle commence a demander a la gerante si elle a pas une chambre pour moi ce soir. Hein..? Endroit miteux, non merci. Je lui affirme que je connais un autre endroit (merci les heures de recherches sur internet pour trouver des plan B pour ce genre de situation) et que je vais dormir la bas. Pour avoir la paix parce qu’elle commence a me chercher des poux, je lui dis que c’est un ami. Ah ben si c’est un ami alors… Sujet clos. Ouf.

-Le Bar du Proxenet-

On se retrouve dans le bar fermé d’un de ses nombreux « amis ». Le gars chelou se réveille en pleine apres-midi encore bourré de la veille. On discute un peu, je vais pas faire de details mais en gros c’est un gars qu’il faut pas cotoyer et qui m’a fait d’etranges propositions (je laisse fonctionner votre imagination) que j’ai gentiment envoye bouler avec le sourire. Se braquer contre ce genre de gars alcoolisé -ou autre-, ça équivaut a se prendre un pain dans la tronche. Et « Pat » qui me fait « c’est un good guy, c’est un good guy ». T’es gentille, je garde mon sens critique hein. Je lui dis que je me casse maintenant pour aller a mon hotel. Elle veut absolument que je l’attende (pour quoi faire? J’ai assez de mes 2 jambes pour marcher toute seule non?) Et je comprends qu’elle veut m’emmener a mon hotel en moto. Soulagement de partir. Je vais pas refuser :)

Soulagement du départ en moto sans casque

La guesthouse est tres bien. Pat m’accompagne jusque dans ma chambre et a du mal à partir. Incroyable. On doit se retrouver pour le marche de nuit qui est a 2 pas de ma guesthouse. J’arrive a esquiver le rendez-vous par une boutade habile (admirez les chevilles qui gonflent).
Une petite galerie d’art se trouve juste a cote, j’y respire. Je papote avec l’artiste, je trouve ma bague que je cherche depuis bientot 5 ans (ceux qui savent sauront ce que ca signifie pour moi ^^), puis je fais un tour sur le marché de nuit ENORME. Tout est vraiment pas cher, l’âme dépensiere qui a tendance a déserter les murs de mon crane a trouvé la porte d’entrée ce soir. Je recroise l’artiste. Spéciale dédicasse.

Je recroise l’artiste. Spéciale dédicasse.

Je recroise l’artiste. Spéciale dédicasse.

Trow bon!

Trow bon!

Coup de coeur pour Chiang Mai, je dois quand meme remercier Pat :)

Hymne Thaïlandais, immobilisation du marché

Le matin pour partir en tuktuk a l’aeroport, Pat m’appelle a 5h38 (???) pour me dire qu’elle doit ouvrir son restaurant et qu’elle ne peut pas venir me dire au revoir (ouvrir un resto a 5h30 du mat elle me prend pour une débile ou quoi?). Elle insiste pour que je fasse un detour de 5 minutes avec le tuk-tuk pour lui dire au revoir. Je refuse plusieurs fois sous pretexte justifiable d’avoir peur de rater l’avion. Elle veut que je l’appelle une fois a l’aeroport. Je n’aime vraiment pas mentir, mais desfois c’est inevitable : je dis oui.

L’enigme Pat s’arrete la.

C’est triste a dire, mais en 2 semaines j’ai l’impression d’avoir fait le tour de la Thailande. Pas de coup de coeur pour ce pays, mais de tres belles aventures.

Publicités

2 réflexions sur “Thaïlande on the road

  1. hahaha c’est vraiment super de relire ça et de voir des photos que je n’avais pas vues !
    Et sinon je vais te filer un tuyau ma belle chouette : pour mettre les vidéos directement dans ton article (comme ça on peut les visionner sans quitter ta page, c’est plus pratique) tu vas donc sur youtube, sur ta vidéo. Là tu fais « partager » et tu ne prends pas le premier lien qu’ils te donnent, tu clique sur « intégrer » et tu prends ce lien là ! Tu n’as plus qu’à le mettre dans ton article…Si jamais cela ne fonctionne pas ainsi, ça arrive, tu peux mettre le lien dans ton article mais en basculant sur « texte » plutôt que « visuel » (ce sont les options qu’il y a tout à droite de « ajouter un média » quand t’es dans la rédaction de ton article) erf j’espère que mes explications sont claires XD
    Bisous hibou!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s